La vaccination obligatoire en vigueur pour les camionneurs à compter du 15 janvier 2022

Le gouvernement du Canada a précisé hier, dans une déclaration fournie à l’Alliance canadienne du camionnage (ACC) que les camionneurs canadiens non vaccinés ou partiellement vaccinés qui reviennent au Canada ne seront plus exemptés des exigences d’entrée à compter du 15 janvier 2022. L’application de la vaccination obligatoire à la frontière ira de l’avant, comme cela a déjà été communiqué à l’industrie.

ACC vaccination obligatoire frontière

Le communiqué complet de l’Agence de la santé publique du Canada est disponible ici.

Des rapports médiatiques au cours des dernières 24 heures ont indiqué que le gouvernement fédéral avait annuler la vaccination obligatoire pour les conducteurs canadiens, mais les responsables ont maintenant clarifié par un avis que « l’information partagée hier a été fournie par erreur ».

La déclaration indique également que les camionneurs canadiens non vaccinés entrant au Canada après le 15 janvier devront satisfaire aux exigences de pré-admission, y compris la production d’un test PCR avant l’arrivée et les exigences de quarantaine, mais ils ne peuvent pas se voir refuser l’entrée au Canada.

Les représentants du gouvernement ont également confirmé que l’exigence de vaccination restera en vigueur pour les camionneurs étrangers non vaccinés ou partiellement vaccinés qui entrent dans le pays à partir de samedi. L’ACC continue de travailler avec l’American Trucking Associations (ATA) sur les détails de l’application du mandat américain qui entrera en vigueur le 22 janvier.

D’après des discussions avec l’ATA, la récente décision annoncée aux États-Unis, selon laquelle certains camionneurs seront exemptés de l’obligation de vaccination à l’intérieur du pays par le biais de l’OHSA, n’aura pas d’incidence sur la décision du gouvernement américain d’annuler éventuellement sa politique de vaccination à la frontière.

L’ACC maintient sa position selon laquelle Washington et Ottawa doivent travailler ensemble et prendre une décision bilatérale pour mettre fin à l’application de l’exigence de vaccination à la frontière canado-américaine, et travailler avec l’Alliance et les membres de la chaîne d’approvisionnement pour choisir une date d’application plus appropriée et moins perturbatrice pour la chaîne d’approvisionnement.

Source

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité