Projet Montréal Zéro demande plus de sécurité dans les opérations de déneigement

Projet Montréal peut compter sur l’appui de Jeannette Holman-Price dans ses démarches visant à faire appliquer les principes de la Vision Zéro aux opérations de déneigement à Montréal. Lors d’une opération de déneigement menée à Westmount, en 2005, Jessica Holman-Price a perdu la vie en sauvant celle de son frère, qui risquait d’être happé par un camion

Depuis, sa mère, Jeannette Holman-Price, mène un combat pour s’assurer que plus jamais personne ne meurt en raison de l’absence de dispositifs de sécurité sur leurs poids lourds.

« Son appui à notre motion reflète l’importance de notre démarche », a déclaré Valérie Plante, cheffe de l’Opposition officielle à la ville de Montréal.

Dans la motion débattue en fin janvier, au conseil municipal, Projet Montréal demande à la Ville de Montréal d’exiger que ses contractants et ses équipes n’utilisent que des véhicules équipés de dispositifs de sécurité, tels que des miroirs convexes, des caméras et des barres latérales, pendant les opérations de déneigement. Cette requête rejoint la mission de The Jessica Campaign, qui milite en faveur de l’installation de barres de protection latérale sur tous les camions qui circulent au pays.

« Plus personne ne devrait mourir sous les roues d’un camion en raison de l’absence de barres de protection latérales. La mort de Jessica ne doit pas être vaine. Les choses doivent changer », a affirmé Jeannette Holman-Price.

En 2010, Me Luc Malouin, du Bureau du coroner, recommandait que Montréal oblige les entrepreneurs en déneigement à munir leurs véhicules lourds de dispositifs de sécurité, comme les miroirs convexes et les barres latérales. La Ville de Westmount applique ces recommandations depuis plus de huit ans. Or, à Montréal, aucune contrainte n’a été ajoutée aux cahiers de charges.

Consultez l’édition en cours du Transport Magazine

Voir toutes les nouvelles

Publicité