Le nouveau 57X de Western Star – L’évolution logique du tracteur routier premium

Western Star a officiellement complété la révision de sa gamme complète, avec le lancement du nouveau 57X. Le nouveau tracteur autoroutier à essieu reculé, doté d’un BBC de 129 pouces, est une suite logique des changements apportés ces trois dernières années par Western Star aux autres camions de sa gamme. Transport Magazine a été invité par Western Star à faire l’essai du nouveau 57X avant sa présentation officielle. Un essai passionnant sur la piste de l’American Center for Mobility, en banlieue de Detroit. Voici donc nos impressions.

Dix ans après son entrée sur le marché, le 5700XE de Western Star avait certes besoin d’être rafraichi. Avec le renouvellement graduel de sa gamme de camions, il ne restait que ce modèle à moderniser. Et moderniser, ils l’ont fait!

Le nouveau tracteur autoroutier de Western Star partage de nombreuses caractéristiques avec les deux autres modèles de la gamme, le 49X et le 47X. Tout d’abord, il est construit avec la même cabine en aluminium renforcie d’acier. De plus, tout comme pour le passage du 4900 au 49X et du 4700 au 47X, l’architecture complète du système électrique a été revue et modernisée, pour accueillir non seulement les plus récents développements de Daimler Trucks en matière de sécurité, mais aussi pour faciliter l’installation et la programmation d’équipements additionnels.

La famille complète de la Série X de Western Star. Crédit photo: Claude Boucher

Un look extérieur revu

Tout comme son prédécesseur, le 5700XE, le nouveau 57X propose un style résolument différent. Avec son BBC de 129 pouces, le 57X un long capot plongeant, abaissé de deux pouces comparativement au 5700XE. La grille verticale chromée demeure très distinctive, avec le logo W reposant sur une poignée d’ouverture de capot peinte. Le pare-chocs avant avec déflecteurs intégrés est plus fluide, tout comme les ailes qui présentent un profil plus bas. Les prises d’air latérales chromées avec clignotants intégrés et les phares au DEL chauffants complète le look avant.

Crédit photo: Claude Boucher

Avec le 57X, Western Star a fait le choix d’un pare-brise d’une seule pièce, contrairement au 5700XE. Mais le principal changement côté cabine, c’est l’adoption de compartiments-couchettes aux parois verticales. Finis les côtés bombés des « sleeper ». Ce choix a permis d’offrir aux conducteurs un compartiment-couchette plus vaste, en termes de volume, en version 72 pouces Stratosphere qu’en version 82 pouces. À noter qu’avec l’arrivée du 57X, le compartiment-couchette de 82 pouces ne sera plus offert. Western Star propose donc quatre versions, soit en cabine de jour, avec compartiment-couchette de 60 pouces toit élevé, de 72 pouces toit élevé, et de 72 pouces à toit surélevé Stratosphere.

Avec le 57X, Western Star s’éloigne, comme ce fût le cas lors du passage du 4900 au 49X, du look un peu plus classique conventionnel. Et certains aimeront, d’autres pas. Mais l’ensemble, avec les options d’accessoires en acier inoxydables Dieter’s directement de l’usine, est quand même très réussi, et demeure malgré tout très distinctif : on les reconnaitra sur la route.

Un intérieur très 2022

Avec le 57X, Western Star vise le marché des petites flottes qui souhaitent un camion premium ou des propriétaires-exploitants qui veulent s’offrir un camion haut de gamme. Et ça se reflète dans l’intérieur. Les sièges tout-cuir sont extrêmement confortable, et peuvent être livrés chauffés et ventilés en option. Le compartiment-couchette est vaste et bien conçu, notamment avec le Driver Lounge qui offre deux places assises et une table solide. Les capitonnages sont à la hauteur, même si les plastiques sont peut-être un peu trop présents et auraient pu laisser place à des garnitures en bois, pour un camion de cette gamme, seul point négatif que nous avons noté.

Selon nous, c’est au tableau de bord que Western Star frappe vraiment un coup de circuit. L’industrie se dirige résolument vers les tableaux de bord numériques. Le 57X ne fait pas exception. Mais à notre grande surprise, le tableau de bord 100% numérique du 57X, le seul offert, est extrêmement bien réussi. Facile à consulter, avec un accès simple à toutes les fonctions et une apparence qui facilite la lecture, la « tablette » numérique amène Western Star dans la modernité, avec style. Les commandes au volant pour faire défiler les différentes jauges et informations sont particulièrement faciles, avec une touche centrale dont le fonctionnement s’apparente à celui d’une souris. Nous avons été surpris de sa simplicité, malgré une quantité phénoménale d’informations accessibles. C’est d’ailleurs sur ce tableau de bord numérique que s’affichent tous les détails des systèmes d’assistance à la conduite dont nous parlons plus bas. Sur la console centrale, une autre tablette numérique donne accès à d’autres informations plus statiques sur le camion, et est compatible avec Apple CarPlay et autres fonctions externes via Bluetooth.

 Parmi les autres améliorations, mentionnons un éclairage intérieur-extérieur 100% DEL, le nouveau système électrique avec eVault qui combine au même endroit les principaux contrôles électroniques, mais surtout, l’ajout de la suite complète de systèmes d’assistance à la conduite Detroit Assurance 5.0.

Bref, confort, modernité, luxe et style, avec des interrupteurs malgré tout très costauds, même si Western Star s’éloigne du « old school », la cabine du 57X ne plaira pas à toutes et tous, mais évoque quand même un standing dans l’univers des camions d’aujourd’hui.

Une motorisation tout Detroit

Si les deux autres modèles de la Série X de Western Star offrent encore la possibilité d’opter pour un moteur Cummins et les transmissions automatisées de Eaton, la direction du fabricant a choisi d’y aller vers une intégration verticale complète pour le 57X. Le nouveau tracteur premium peut donc être doté d’un moteur Detroit DD13 Gen 5, d’un DD15 Gen 5 ou du puissant Detroit DD16. Le passage à la 5ième génération des DD13 et DD15 est d’ailleurs un des points centraux permettant d’obtenir une économie de carburant améliorée de 5,8%, l’aérodynamisme rehaussé comptant pour le reste de cette efficience accrue. Côté transmission, les choix se limitent à la D12 automatisée de Detroit, ou toute autre transmission manuelle.

Pour les essieux, on y est allé avec les Detroit de 12 000 lb ou 14 700 lb à l’avant, et de 21 000 lb (essieu simple) à 46 000 lb à l’arrière. La suspension avant peut être à lame ou pneumatique, avec le choix entre la AirLiner de DTNA ou la AIRTEK de Hendrickson. Si Western Star indique que le 57X est avant tout prévu pour un PNBC de 80 000 lb, on nous précise que pour le marché canadien, un poids nominal brut combiné de 110 000 lb sera aussi offert.

La sécurité, une priorité

Avec le 57X, Western Star passe à un tout autre niveau du côté sécurité. Le 5700XE était déjà offert avec le système Wabco OnGuard, qui offrait notamment l’avertisseur de sortie de voie. Mais le système Detroit Assurance 5.0 va bien plus loin.

Dans sa version standard, cette suite de systèmes d’assistance à la conduite offre le régulateur de vitesse adaptatif jusqu’à zéro kilomètre-heure, qui maintient le camion à une distance sécuritaire du véhicule qui le précède, un ajout qui sera fort apprécié des conducteurs. Elle offre aussi le freinage d’urgence complet, dont nous avons fait l’essai sur la piste de l’American Center for Mobility. Très efficace (ouf!!!), le système amène le camion à l’arrêt complet dans la plus courte distance possible (en tenant compte donc de la présence d’eau ou de neige sur la route, nous avons posé la question!), pour éviter une collision. La version standard offre aussi l’avertisseur de sortie de voie.

Crédit photo: Claude Boucher

Dans sa version supérieure, le système Assurance 5.0 offre aussi le Active Lane Assist. Cette fonction en combine plusieurs, dont le « Lane Keep Assist », qui contrôle en partie la direction pour maintenir le camion entre les lignes, le « Lane Departure Protection » qui évite les changements de voie non voulu, et le mode « Auto Stop » qui, après des avertissements visuels et sonores, amène le camion à un arrêt complet et allume les clignotants d’urgence, au cas où le conducteur se serait endormi. Finalement, le système Assurance de Detroit offre aussi une première dans l’industrie avec le « Active Side Guard Assist », qui arrête complètement le camion lors d’un virage au coin d’une rue si un piéton ou un cycliste se trouve dans l’angle mort du camion.

Nous avons pu faire l’essai de l’ensemble de ces technologies de pointe. Toutes fonctionnent et sont au point, mais nous restons un peu perplexes devant certains éléments. Si les systèmes d’avertissement de changement de voie, d’arrêt d’urgence et d’arrêt complet lorsque le conducteur ne réagit plus sont efficaces et non invasifs, le « Lane Keep Assist » peut être dérangeant, puisqu’il prend la relève du conducteur dans certaines opérations. Nous l’avons même testé dans une courbe, et sans aucune intervention de votre humble serviteur, le camion a pris la courbe et est resté au centre de la voie. Bravo, mais peut-être un peu trop présent. Quant au régulateur de vitesse adaptatif, il peut vous jouer des tours. Si vous suivez sur l’autoroute un véhicule qui roule moins vite que la vitesse programmée de votre « cruise control » et que vous prenez une sortie, dès que le véhicule qui vous précède n’est plus dans votre trajectoire, le camion accélérera tout seul. Ça peut surprendre un peu!

Cela dit, ces systèmes de sécurité viendront assurément réduire les accidents ou leur gravité. Avec tous ces systèmes et le nouveau tableau de bord numérique, il faut compter sur une bonne formation des conducteurs et conductrices lors de l’acquisition d’un nouveau 57X. Mais comme dirait l’autre, on n’arrête pas le progrès!

Le nouveau 57X sera en production à partir du premier trimestre de 2023, et sera étiqueté comme camion d’année-modèle 2024.

Par Claude Boucher

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité