Le ministre Pierre Fitzgibbon à la conférence L’innovation et les impacts du commerce électronique sur l’industrie logistique

Montréal, le 30 septembre 2019 – Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, a ouvert la conférence L’innovation et les impacts du commerce électronique sur l’industrie logistique, qui se tenait aujourd’hui, à l’Administration portuaire de Montréal.

« Appuyée par plus de 11 000 établissements procurant de l’emploi à quelque 100 000 personnes, l’industrie de la logistique génère d’importantes retombées pour l’économie québécoise, en plus d’être essentielle au bon fonctionnement de l’ensemble des secteurs d’activité du Québec. Le commerce électronique représente un immense potentiel de croissance pour tous les maillons de la chaîne d’approvisionnement et le gouvernement du Québec s’assure qu’ils en tirent pleinement profit, » à mentionné Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Organisé conjointement par CargoM et le CEFRIO, l’événement réunissait une centaine d’acteurs et de décideurs intéressés par l’état des lieux et les perspectives d’avenir du commerce électronique pour les entreprises de logistique au Québec.

« La conférence a permis de démystifier les impacts du commerce électronique sur l’industrie de la logistique. Les changements de pratiques des consommateurs, dans leurs manières d’acheter leurs biens et dans le désir de les obtenir toujours plus rapidement, ont des répercussions majeures sur la chaîne logistique. Les perspectives de croissance du commerce électronique nous obligent à mettre en place des solutions innovantes avec l’ensemble des partenaires de la chaîne logistique afin de maintenir notre rôle de plaque tournante attrayante et compétitive, » à noté Mathieu Charbonneau, directeur général, CargoM.

Le conseiller municipal responsable du développement économique et commercial, de l’habitation et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Robert Beaudry, participait également à l’événement. Il a indiqué: « Le commerce est en profonde mutation. La Ville de Montréal accompagne ses entreprises dans la nécessaire transition vers le commerce en ligne et encourage des solutions logistiques durables. En expérimentant des méthodes de livraison de colis écologiques qui brisent les conventions, comme le projet Colibri, la Ville de Montréal réaffirme l’esprit d’innovation qui anime la métropole. »

Durant la conférence, des sociétés privées et des organismes publics ont partagé avec les participants leur expérience et les résultats d’initiatives en commerce électronique. Postes Canada, WIPTEC, Drakkar, la Ville de Montréal et Jalon MTL ont présenté leurs réussites et exposés les défis et enjeux qu’ils rencontrent à tous les maillons de la chaîne logistique du commerce électronique.

Le CEFRIO en a profité pour faire le point sur le projet Pôle logistique en commerce électronique du Québec, un mandat qui lui a été confié par le ministère de l’Économie et de l’Innovation, qui visait notamment à évaluer de nouveaux modèles d’affaires en logistique du commerce électronique. Cette initiative découlait du Plan d’action en économie numérique du gouvernement du Québec et de l’un de ses objectifs qui est de faire bénéficier les détaillants, les grossistes et les fabricants des avantages du commerce électronique, et d’accélérer le passage des entreprises du secteur logistique vers des services spécialisés en commerce électronique.

« En vue de mettre sur pied le Pôle logistique spécialisé en commerce électronique, le ministère de l’Économie et de l’Innovation nous a demandé d’examiner des modèles d’affaires axés sur la mutualisation des activités logistiques, afin d’évaluer la faisabilité économique de projets d’infrastructures d’entreposage ou de services logistiques partagés. L’objectif visé est d’en arriver à une plus grande efficacité opérationnelle et commerciale pour les entreprises qui font du commerce électronique sur les marchés locaux et internationaux. Les résultats, dévoilés aujourd’hui, sont sans équivoque : les technologies sont disponibles et pour gagner la bataille du commerce électronique, la mutualisation logistique est l’avenir pour les PME québécoises, » a ajouté Michel Langelier, PDG, CEFRIO.

Source

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité