L’ATA publie une mise à jour du rapport et des prévisions sur la pénurie de chauffeurs

Le 24 juillet, l’American Trucking Associations a publié son dernier rapport de la pénurie de chauffeurs, estimant que l’industrie avait besoin de 60 800 chauffeurs supplémentaires à la fin de 2018 pour répondre à la demande de services de fret du pays.

« Au cours des 15 dernières années, nous avons vu la pénurie augmenter et diminuer avec les tendances économiques, mais elle s’est envolée l’an dernier pour atteindre le niveau le plus élevé que nous ayons vu jusqu’à présent », a déclaré Bob Costello, économiste en chef de la ATA. « La combinaison d’une économie du fret en plein essor et de la nécessité pour les transporteurs de disposer de chauffeurs qualifiés pourrait gravement perturber la chaîne d’approvisionnement. L’augmentation de la pénurie de chauffeurs devrait être un avertissement pour les transporteurs, les expéditeurs et les décideurs, car si les conditions ne changent pas de façon substantielle, notre industrie pourrait avoir un peu plus de 100 000 chauffeurs en cinq ans et 160 000 chauffeurs en 2028. »

Le rapport, qui peut être téléchargé ici, détaille les facteurs qui contribuent à la pénurie, notamment le vieillissement de la population de chauffeurs, l’augmentation du volume de fret et la concurrence avec d’autres carrières de cols bleus. Il décrit également les solutions possibles en matière de marché et de politiques. Bien que le rapport couvre l’ensemble de l’industrie du camionnage, la plus grande partie de la pénurie se situe sur le marché du transport routier de lots complets pour compte d’autrui.

« L’industrie du camionnage doit trouver des moyens d’attirer un plus grand nombre de jeunes chauffeurs », a déclaré M. Costello. « Actuellement, l’âge moyen d’un chauffeur routier est de 46 ans, et l’âge moyen d’un nouveau chauffeur en formation est de 35 ans, ce qui est presque aussi alarmant. »

« Que ce soit en éliminant les obstacles qui empêchent les jeunes chauffeurs de commencer une carrière dans le transport, en attirant une plus grande diversité démographique dans l’industrie ou en facilitant la transition pour les anciens combattants, nous devons faire davantage pour recruter et retenir les chauffeurs », a-t-il ajouté. « Il s’agit notamment d’augmenter les salaires, ce qui s’est produit à un rythme soutenu l’an dernier, afin de répondre à la demande, de s’attaquer aux facteurs liés au mode de vie comme le fait d’accorder plus de temps aux chauffeurs à la maison et d’améliorer les conditions au travail comme la réduction des temps d’attente aux installations des transporteurs. »

Pour répondre à la demande de transport de marchandises du pays, le rapport indique que l’industrie du camionnage devra embaucher 1,1 million de nouveaux chauffeurs au cours de la prochaine décennie, soit une moyenne de 110 000 par année pour remplacer les chauffeurs qui prennent leur retraite et suivre la croissance de l’économie.

Voir toutes les nouvelles du transport

Source

Publicité