Le gouvernement canadien annonce des changements aux mesures frontalières

Vendredi dernier, le gouvernement du Canada a annoncé la modification prochaine des mesures frontalières du Canada, dont l’exigence que les camionneurs, américains et canadiens, soient doublement vaccinés contre la COVID-19 d’ici le 15 janvier 2022 lors de leur arrivée au Canada.

À compter du 30 novembre 2021, les personnes entièrement vaccinées ayant le droit d’entrer au Canada qui quittent le pays et y reviennent dans les 72 heures suivant leur départ n’auront pas à fournir un résultat de test moléculaire de dépistage de la COVID‑19 avant leur entrée. Également à compter du 30 novembre 2021, le Canada élargira la liste des vaccins contre la COVID‑19 que les voyageurs peuvent recevoir pour être considérés comme entièrement vaccinés aux fins de voyage au Canada. La liste comprendra les vaccins Sinopharm, Sinovac et COVAXIN, ce qui correspond à la liste d’utilisation d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé.

Le gouvernement du Canada annonce également qu’à compter du 15 janvier 2022, certains groupes de voyageurs actuellement exempts de certaines exigences relatives à l’entrée au Canada ne seront admis au pays qu’une fois entièrement vaccinés au moyen d’un des vaccins approuvés pour l’entrée au Canada. Ces groupes de voyageurs sont :

  • les personnes voyageant pour retrouver leur famille (les enfants non vaccinés de 18 ans ou moins sont toujours exemptés s’ils voyagent pour retrouver un membre de leur famille immédiate ou élargie qui est entièrement vacciné ou un citoyen canadien, un résident permanent ou une personne inscrite en vertu de la Loi sur les Indiens);
  • les étudiants étrangers de 18 ans et plus;
  • les athlètes professionnels et amateurs;
  • toutes les personnes qui ont un permis de travail valide, y compris les travailleurs étrangers temporaires (autres que ceux des secteurs agricole et agroalimentaire);
  • les fournisseurs de services essentiels, y compris les camionneurs.

Après le 15 janvier 2022, les ressortissants étrangers non vaccinés ou partiellement vaccinés ne seront autorisés à entrer au Canada que s’ils répondent aux critères des exceptions limitées, qui s’appliquent à certains groupes, dont les travailleurs des secteurs agricole et agroalimentaire, les membres d’équipage de navires, les personnes entrant au pays pour des raisons d’ordre humanitaire, les nouveaux résidents permanents, les réfugiés qui se réinstallent et certains enfants de moins de 18 ans. Les voyageurs non vaccinés exemptés continueront d’être soumis à des tests de dépistage, à une mise en quarantaine et à d’autres exigences d’entrée. Les autres ressortissants étrangers non vaccinés ou partiellement vaccinés se verront interdire l’entrée au Canada.

À compter du 30 novembre, il faudra être vacciné pour voyager au Canada ou à l’étranger. Un test moléculaire de dépistage de la COVID‑19 valide ne sera plus accepté comme solution de rechange à la vaccination à moins d’être admissible à une des exemptions limitées, comme une incapacité médicale à se faire vacciner. À partir du 30 novembre 2021, les voyageurs doivent communiquer avec la compagnie aérienne ou ferroviaire pour obtenir les formulaires requis et les présenter selon son processus d’approbation.

Source

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité