Le CN investira 335 M$ au Québec pour favoriser une croissance durable

Le CN a annoncé aujourd’hui qu’il prévoit investir approximativement 335 M$ CA au Québec en 2022. Ce montant comprend des investissements dans la technologie, le matériel roulant et les initiatives de décarbonisation à travers la compagnie et les améliorations dans le réseau.

Ces investissements permettront de propulser une croissance durable et d’assurer le transport sécuritaire continu des marchandises au Québec et ailleurs sur le réseau transcontinental du CN.

« Nous continuons d’investir des montants importants dans notre réseau, la technologie et la capacité. Nous sommes en train de bâtir le premier chemin de fer du 21e siècle afin de pouvoir en faire davantage pour nos clients, nos cheminots, nos actionnaires et les collectivités où nous sommes présents », a mentionné Sean Finn, Vice-président exécutif Services corporatifs et chef de la direction des Affaires juridiques du CN.

« Dans un contexte où la résilience de nos chaînes d’approvisionnement est plus importante que jamais, des investissements dans notre réseau de transport ferroviaire permettront aux Canadiens de recevoir des biens essentiels en temps voulu. Les chemins de fer jouent un rôle nécessaire dans la croissance de notre économie, et je suis heureux que le CN prenne cette initiative importante pour renforcer nos réseaux ferroviaires. L’annonce d’aujourd’hui contribuera à améliorer la fluidité de notre réseau ferroviaire compte tenu des perturbations de service sans précédent qui se sont produites au cours des deux dernières années, et c’est une bonne nouvelle pour les Canadiennes et Canadiens », a ajouté l’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports, gouvernement du Canada.

« Depuis plus de 100 ans, CN est l’une des institutions ancrées dans les pratiques de développement commercial des entreprises québécoises. Nous constatons que parmi les 335 M$ annoncés en investissements, une part servira à des initiatives de décarbonisation et au renforcement de la sécurité de leurs infrastructures ferroviaires, ce que nous saluons. Pour la FCCQ et le réseau des chambres de commerce, cette bonification de l’accès à des services de transport de marchandises responsables est essentielle afin d’encourager le virage vers de nouvelles pratiques d’affaires ESG », a conclut Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des Chambres de commerce du Québec.

Ces investissements permettront:

  • le remplacement de 27 milles de rail;
  • la pose d’environ 118,000 traverses neuves;
  • la reconstruction de la surface de 38 passages à niveau; et
  • des travaux d’entretien de ponts, de ponceaux, de systèmes de signalisation et d’autres éléments d’infrastructure des voies.

Source

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité