Bitume Québec se donne un nouveau président

Le conseil d’administration de Bitume Québec, représentant tous les acteurs de l’industrie du bitume et de l’entretien des routes, s’est donné un nouveau président, à l’issue d’une récente rencontre, en remplacement de monsieur Michel Aumont qui a opté pour la retraite au terme de l’année écoulée.

C’est monsieur Tytus Zurawsky, directeur des ventes et du marketing de Bitumar, qui prend ainsi la relève à la présidence de l’organisme. Réputé pour son fort leadership grâce à son éthique du travail, sa confiance, son charisme et sa capacité à rallier et à unifier ses interlocuteurs, monsieur Zurawsky possède une expérience éprouvée dans l’industrie, en dépit de son jeune âge, ayant occupé pendant un peu plus de 13 ans, un poste de commande dans la grande industrie, l’amenant à développer et exécuter des stratégies de marché originales et efficaces, et à assurer la gestion des ventes au Québec, dans les Maritimes et dans 4 États américains (NYS, VT, NH, ME) pour une grande entreprise du secteur. 

Détenteur d’un Baccalauréat en commerce (gestion) de l’Université Concordia et diplômé de l’École de gestion John-Molson, monsieur Zurawsky a aussi développé, au bout du spectre, un sens artistique particulier acquis au fil d’études en Conception/technique de scène au Collège John Abbott. « La combinaison des aspects académiques et professionnels de mon cheminement me permettent d’entretenir une vision périphérique très large sur l’ensemble des problèmes que confronte notre industrie tout en me permettant de faire preuve d’une sensibilité particulière à de nombreux chapitres » a dit le nouveau président de Bitume Québec. Monsieur Zurawsky s’est déclaré heureux du fait que le lancement plus hâtif de divers projets routiers, avec des investissements historiques au rendez-vous, et l’engagement à renouveler les infrastructures nationales, y inclus les routes et grandes voies d’accès, sur une période de 10 ans, au moins, a commencé à produire des effets bénéfiques.  

« Avec un Plan québécois des infrastructures (PQI) qui rendra disponibles plus de 130,5 milliards de dollars d’investissement (130,5G $) d’ici la fin de 2030, la conjoncture du patrimoine routier québécois n’a jamais été aussi prometteuse à l’égard de l’indice de bon état des routes qui s’améliore » de poursuivre le nouveau président de Bitume Québec pour qui les efforts exceptionnels consentis par l’actuel gouvernement Legault et son ministre des Transports, François Bonnardel, au chapitre des investissements routiers commencent, visiblement, à produire les efforts escomptés. Monsieur Zurawsky dit en tenir pour preuve que les statistiques les plus récentes indiquent qu’en ce qui a trait tout au moins au confort de roulement, en 2019, cet indice de bon état des chaussées du réseau routier est passé à 76,7 %. 

Le président de Bitume Québec a enchaîné en soulignant que l’industrie, quoi qu’en disent certains, est toujours de plus en plus sensible aux méthodes et technologies écoresponsables telles le recyclage des enrobés bitumineux, en insistant sur le fait que ceux-ci sont recyclables à 100 %, et que l’industrie entend de plus en plus promouvoir ces techniques éprouvées en Amérique du Nord et en Europe et qui permettent de produire un enrobé de qualité (GBR) avec un rapport coût/qualité très concurrentiel. En plus, Bitume Québec entend promouvoir les techniques alternatives reconnues par l’ensemble du milieu, comme le retraitement en place des chaussées. 

Outre les gains environnementaux et les économies appréciables à tous points de vue, cette technologie-là, de conclure le nouveau président, en est une qui nous permettra d’apporter une contribution significative au développement durable du Québec. 

Source

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité