Avant… Pendant… ET APRÈS ?

À vos boules de cristal… Qui peut prédire de quoi sera fait demain avec cette crise qui sort tout droit d’un film à sensation? Quand pourrons-nous sortir? Comment pourrons-nous nous déplacer? Qu’adviendra-t-il de notre économie? Aurons-nous encore des problèmes de pénurie de main-d’oeuvre? Qui survivra? Est-ce que les gens auront réellement appris de cette situation? Autant de questions sans réponses… et malheureusement, bien que plusieurs experts osent se prononcer sur la question, personne ne peut prédire ce qu’il adviendra dans les prochains mois, voire les prochaines années.

Cela dit, je suis certaine d’une chose : l’industrie du transport restera forte et unie. La passion qui anime les acteurs de ce domaine en fait une classe à part. On le voit bien en ces temps de crise, malgré les risques, les transporteurs osent aller de l’avant pour le bien de la communauté. Et pour ça, vous avez tout mon respect et ma gratitude.

La solidarité et l’entraide des entreprises de cette industrie est remarquable. Je pense entre autres à des entreprises comme Data Dis qui a proposé à l’industrie du transport et de la construction une solution innovante qui consiste à publier le nom de ses clients qui vivent un ralentissement des opérations afin que le temps libéré dans leur garage puisse être mis à la disposition d’entreprises de services essentiels qui, elles, connaissent un volume d’activités sans précédent. Une façon simple de faire en sorte que chacun puisse survivre économiquement à cette crise.

Je peux également citer en exemple AttriX Technologies qui a lancé une nouvelle initiative, le Bilan de Santé Électronique (BSÉ), pour aider ses clients et l’industrie du transport à permettre un suivi de l’état de santé de leurs chauffeurs et assurer la continuité de leurs opérations durant la pandémie.

Sans oublier le travail de représentation des associations auprès des services gouvernementaux, je pense entre autres à l’ACQ qui, non seulement participe activement aux différentes conférences du comité d’urgence du MTQ concernant le coronavirus, mais qui publie un bulletin quotidien afin d’offrir une information juste aux transporteurs d’ici. L’ASMAVERMEQ est également toujours très près de la SAAQ afin d’obtenir les mises à jour quant aux différentes questions concernant l’entretien mécanique des véhicules.

Les gens ont hâte de retrouver leur routine, de pouvoir sortir et se rassembler. On le voit plus que n’importe quand avant, le contact humain et l’entraide sont nécessaires économiquement mais psychologiquement aussi. Plusieurs événements ont dû être annulés, mais quelques-uns ont déjà annoncé des changements de dates tel que TruckWorld et le congrès de l’ASMAVERMEQ, sans oublier ceux qui travaillent à trouver des alternatives tel que le Rodéo du Camion de Notre-Dame-du-Nord.

En ces temps incertains, il est primordial de rester liés et d’aller chercher de l’aide auprès des différents acteurs de l’industrie. Il n’est plus question de compétition, mais bien d’entraide pour s’assurer que l’industrie demeure forte et passionnée.

Votre magazine restera avec vous, et si vous avez besoin de soutien, vous pouvez compter sur notre équipe qui restera à vos côtés, toujours plus près des gens!

Par Anne Carrier, présidente-éditrice

Lire l’édition spéciale avril 2020

Voir toutes les nouvelles du transport

Publicité